Mon Portrait

portrait-septembre-2016

Enfant du pays, j’ai suivi ma scolarité à Clermont puis à Compiègne.

J’ai vécu mon enfance à Agnetz. J’habite toujours dans cette commune du Centre Oise où il fait bon vivre avec ma femme et mes trois enfants.

C’est au contact de mon père, qui a été maire d’Agnetz de 1989 à 2003, que j’ai pris conscience du rôle essentiel que doivent jouer les élus au service des autres.

Chaque jour, j’essaie de mettre en pratique les valeurs qu’il m’a transmises et de m’en montrer digne.

J’ai suivi des études d’économie et de gestion à l’Université Paris Dauphine puis à l’ESSEC. Entre 1999 et 2001, j’ai exercé la fonction d’auditeur financier chez Ernst & Young, puis celle de consultant en stratégie chez Cap Gemini.

En 2002, ma vocation d’élu me rattrape et je me présente aux élections législatives dans la septième circonscription de l’Oise. Elu, je deviens le plus jeune député de France. Un an plus tard, après le décès de mon père, je suis élu maire de ma commune, Agnetz. Réélu dès le premier tour aux élections législatives de 2007, puis en 2012 face au Président de la Région Picardie avec plus de 54% des suffrages, je continue de travailler autour de trois maîtres mots : Proximité, Efficacité et honnêteté.

Au-delà des mots et plus concrètement, je mets toute mon énergie au service de la 7ème circonscription et de ses habitants. Je fais de la personne la vraie priorité en observant une seule méthode de travail : recevoir tous ceux qui le souhaitent et intervenir à chaque fois que c’est possible. J’apporte mon aide et mon soutien pour défendre de nombreux dossiers locaux en matière de sécurité, d’infrastructures routières, d’emploi, de santé et de solidarité. C’est de cette manière que je conçois la fonction de député et que je continuerai à l’exercer.

Ce travail, cet engagement, cette manière de faire de la politique sont reconnus en septembre 2011, lorsque le Président de la République et son Premier Ministre, décident de me nommer Secrétaire d’Etat des Français de l’Etranger auprès du Ministre des Affaires Etrangères, Alain Juppé. Le 02 avril 2015, avec beaucoup de fierté, je suis élu Président du Conseil départemental de l’Oise.  Naturellement, je reste présent sur le terrain afin de répondre, comme je l’ai toujours fait, à toutes les sollicitations. Je garde en effet plus que jamais à cœur le souci de poursuivre mon action en faveur du centre Oise et de ses habitants, dans le respect de l’intérêt général.

 

Edouard COURTIAL